LA DANZA DE LA REALIDAD


LA DANZA DE LA REALIDAD

« M’étant séparé de mon moi illusoire, j’ai cherché désespérément un sentier et un sens pour la vie. »
Cette phrase définit parfaitement le projet biographique d’Alejandro Jodorowsky : restituer l’incroyable aventure
et quête que fut sa vie. Le film est un exercice d’autobiographie imaginaire. Né au Chili en 1929, dans la petite ville
de Tocopilla, où le film a été tourné, Alejandro Jodorowsky fut confronté à une éducation très dure et violente, au
sein d’une famille déracinée. Bien que les faits et les personnages soient réels, la fiction dépasse la réalité dans un
univers poétique où le réalisateur réinvente sa famille et notamment le parcours de son père jusqu’à la rédemption,
réconciliation d’un homme et de son enfance. Il brosse ici la fresque d’une existence qui exalte, au-delà de toute
mesure, les potentialités de l’être dans le but de repousser les limites de l’imaginaire et de la raison, et d’éveiller le
capital de transformation de vie qui se trouve en chacun de nous.